Le SaaS comme vecteur de valeur du WebDesign ?




A travers le temps, la création de sites Internet nous a demandé de réunir de fortes compétences dans différents domaines totalement hétérogènes les uns avec les autres. Pour réaliser un site, nous avions besoins d’Experts Techniques IT (pour le déploiement et la maintenance des systèmes, OS), de développeurs (php, dotnet), d’intégrateurs (html5, Css3, …) et s’il nous restait du budget, nous pouvions éventuellement imaginer faire appel à des webdesigners, des spécialistes du SEO, des spécialistes du marketing et/ou de la communication.

Durant des années nous avons bridé la création de sites internet aux seules contraintes techniques, sans réellement se pencher sur les « vraies » demandes des clients qui sont finalement les plus légitimes : « Je veux un site joli, bien référencé, facilement administrable (ndlr : back office d’administration et de mise à jour) pour lequel je n’ai pas besoin de faire une demande de développement spécifique dès que je veux changer la position de mon logo sur la page d’accueil de mon site ».

Par la suite, l’avènement des logiciels « libres », nous a permis de penser que les CMS Open Source allaient nous aider à maîtriser les couts inhérents aux phases amont de développement, en nous permettant de bénéficier d’un socle technique (CMS) disponible et « pas cher », pour que nous puissions concentrer plus de budget à la création graphique / Intégration.
Ce modèle a vu ses heures de gloire il y a 3/5 ans, avec la montée en puissance de nombreux CMS partageant le même modèle économique.
Ceci étant, avec quelques années de recul, ces CMS nous ont certes fait évoluer, mais n’ont pas recentré notre métier sur notre valeur ajoutée qu’est le WebDesign. Ils nous ont certes permis de dégager plus de « marge » à court terme, mais cela ne prenait pas en compte les frais liés à la maintenance de la plateforme, à sa mise à jour et à son évolution. Combien de fois avez-vous transpiré à grosses goutes lors d’une mise à jour de plugin Wordpress (Drupal, Joomla, pas de jaloux), en espérant que cette petite mise à jour mineure ne vous pette pas dans les mains, et ce sans même savoir si, post défonçage de site, le roll-back est seulement possible ? Et je ne parle pas de la dernière mise à jour de noyaux linux imposé par l’hébergeur car en fin de support… sisi j’ai connu, j’ai beaucoup transpiré avant de migrer sur un serveur tout neuf … 2 jours de taf …

Aujourd’hui, nous assistons à nouveau à un tournant fort du marché de l’informatique et après avoir utilisé massivement les ressources libres, le marché doit se tourner vers des solutions à valeurs ajoutées, flexibles, élastiques et maîtrisables. Les crises successives ont eu pour effet de voir les entreprises chercher un levier de productivité nécessaire et viable et nous ont demandée de nous repositionner dans notre cœur de métier : la création de sites Internet. Hé oui, notre métier n’est pas de développer un site Internet, mais bel et bien ce créer, designer un site internet, voilà notre VRAIE valeur ajoutée.
Le Cloud (ndlr : et le SaaS) est la réponse à ces problématiques de hausse de productivité et de retour sur investissement. En effet, dans un contexte économique ou l’entreprise doit s’adapter tout le temps pour maximiser ses revenus, l’intérêt du SaaS est devenu une évidence.

Cette évidence est d’autant plus marquée que le modèle économique du SaaS (payement à l’utilisation) nous recentre naturellement sur notre métier.
En effet, le principe même su SaaS est d’avoir à disposition une application (dans le cloud) qui répond à nos besoins, tout en nous libérant des contraintes techniques « annexes » à notre métier de Designer. C’est finalement en nous économisant du temps, que nous passons habituellement à traiter ces contraintes « non créatives », que nous pourrons enfin libérer notre créativité et gagner en valeur !

Un célèbre proverbe Français ne dit-il pas : « Le temps c’est de l’Argent », quelques siècles plus tard, le SaaS serait la réponse à cet adage ?

Commentaires

01 mars 2018 à 09h41

Une maîtrise complète du web


Ajouter votre commentaire

facultatif

facultatif

Anti-spam :